TEMOIGNAGES METIERS

« J’ai trouvé, au sein de l’Association, l’attention et le respect dus aux personnes qui sont accueillies au sein des Homes, la volonté de faire progresser et s’épanouir les enfants, la bienveillance. »

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Sylvie, j’ai 50 ans et je suis infirmière depuis 29 ans. J’ai travaillé en bloc opératoire, en gériatrie, en libéral, en tant qu’infirmière scolaire, en SSIAD, en SSR et soins palliatifs et soins aux patients en état végétatif. J’ai toujours voulu travailler auprès d’enfants, l’occasion ne s’est pas présentée jusqu’en 2021 où j’ai intégré l’Association Marie-Hélène et le Home Dominique qui accueille des enfants polyhandicapés. Je fais partie d’une équipe de 3 infirmières avec un roulement sur 3 semaines.

Quelle est le quotidien d’une infirmière en E.E.A.P. ?

Une journée type au Home Dominique commence par la préparation des solutions buvables des enfants, que nous distribuons ensuite sur chaque groupe. Nous administrons les gouttes à certains et profitons de ce moment pour saluer nos collègues et voir comment vont les enfants ; après cela, nous regardons les transmissions de la nuit ou des jours précédents en cas de repos et nous préparons les piluliers du lendemain. Nous réalisons les prises de sang, les soins locaux suivant les prescriptions du moment.

Suivant les jours, nous participons à des réunions entre paramédicaux ou des réunions de projet ou la visite médicale avec le Médecin de l’Association (deux visites par semaine). Nous voyons les enfants qui ont besoin d’un avis médical et mettons en route les traitements. Nous informons les familles.

Après notre pause, nous préparons les solutés de l’après-midi et de la soirée. Nous pouvons participer aux transmissions ou aux réunions cliniques, parfois, nous assurons des accompagnements médicaux. Nous répondons aux demandes des équipes et des familles qui nous appellent régulièrement au téléphone pour des avis ou nous informer de rendez-vous notamment. Nous échangeons avec nos collègues sur des situations particulières que ce soit avec l’ergothérapeute, la psychologue, la psychomotricienne ou les éducatrices.

Nous préparons les documents nécessaires aux rendez-vous médicaux extérieurs, parfois nous participons à une activité ou un évènement spécial (anniversaire, fête de Noël, d’Halloween, etc… ). Il y a beaucoup de fêtes et les enfants aiment ça en général).

En fin de journée, nous vérifions le suivi des transits et des crises d’épilepsies. Nous appliquons les protocoles en cas d’anomalies et transmettons à nos collègues les consignes. Nous laissons les consignes si des modifications de traitement ont eu lieu ou si des situations nécessitent une attention particulière par les équipes.

Une fois notre journée finie, suivant notre roulement, nous assurons une astreinte téléphonique au cours de laquelle nous pouvons être amenées à nous déplacer si la situation le nécessite.

Qu’appréciez-vous le plus dans l’exercice de votre métier au sein de l’Association ?

J’ai trouvé, au sein de l’Association, l’attention et le respect dû aux personnes qui sont accueillies au sein des Homes, la volonté de faire progresser et s’épanouir les enfants, la bienveillance. Le bonheur de les voir évoluer, grandir, fait que c’est un poste où j’ai envie de rester quelques années, surtout avec l’arrivée de l’informatisation qui va modifier nos pratiques et nous pousser encore à aller vers l’excellence.


blankblank« Ce qui me plait le mieux dans mon métier, c’est d’aider les personnes, la création du lien de confiance, l’observation et l’écoute… »

Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Younes, j’ai 29 ans. J’ai passé un bac STG et après j’ai passé mon BAFA et travaillé dans l’animation, l’accueil péri-scolaire et fait un service civique.

Depuis combien de temps exercez-vous ?

J’exerce depuis janvier 2021. J’ai commencé par des petits contrats de remplacement via l’Intérim NACTIM, puis ensuite l’Association Marie-Hélène m’a proposé une formation d’accompagnant éducatif et social que j’ai commencé en mars 2021 pour se terminer en septembre 2022. A la suite de cette formation, dont j’ai obtenu le diplôme, l’Association m’a proposé un contrat en CDI au sein de la Maison d’Accueil Spécialisée Home Nicolas.

Quel est votre rôle ?

Mon rôle est d’accompagner les résidents dans tous les actes de la vie quotidienne (toilettes, activités, repas, coucher). Mon rôle est également d’observer afin de participer à la réflexion et à l’élaboration des projets personnalisés et de tout ce qui en découle.

Pouvez-vous nous décrire votre journée ?

Une journée type couvre le quotidien des résidents du lever au coucher. Dans le cadre de l’organisation de l’établissement nous travaillons selon des horaires répondant à 2 roulements : Matin, après-midi/soirée.

L’accompagnement autour du quotidien vise à aider chaque résident du mieux possible tout en stimulant et respectant leur autonomie (lever, petit déjeuner, repas, toilette). Il en va de la simple présence et aide verbale à l’accompagnement physique pour certaines tâches.

En dehors de ce quotidien, s’intercalent des temps d’activités basées sur des stimulations motrices, le maintien des acquis cognitifs, le bien-être et la santé, la culture. Tout ceci participe à construire un projet de vie ancré dans la cité et visant l’épanouissement. Pour se faire, j’anime différents ateliers principalement autour du sport (marche, piscine, basket), mais il m’arrive de prendre le relais d’ateliers conduits par des collègues tels que la communication, les scénarii sociaux, l’esthétique, etc… Pour finir, j’encadre des sorties individuelles répondant aux objectifs des projets personnalisés selon chaque profil de résident. Cela renforce le côté inclusif de l’accompagnement en leur permettant de disposer de plaisir personnel comme tout à chacun.

Qu’est-ce qui vous plait le mieux dans votre métier ?

Ce qui me plait le mieux dans mon métier, c’est d’aider les personnes dans le besoin, la création du lien de confiance, l’observation et l’écoute. Mettre en œuvre mes qualités au quotidien comme l’empathie et la bienveillance.

blank

https://nactim.fr/




blankblank« Ce qui me plait dans mon métier, c’est d’aller à la rencontre de l’Autre et créer un lien… La vie professionnelle en S.E.S.S.A.D. est très enrichissante… Le plus valorisant dans mon métier est de voir l’évolution d’un enfant. »

Qui êtes-vous ?

Je suis Jehanne. J’ai obtenu mon diplôme d’éducatrice spécialisée en 2005. Je suis arrivée au S.E.S.S.A.D. Home Pascale début 2018.

Quel est votre rôle au sein du S.E.S.S.A.D. ?

Mon rôle au sein du S.E.S.S.A.D. est de permettre à l’enfant de développer ses capacités que ce soit au niveau de son autonomie, de sa socialisation, de sa communication et de favoriser son inclusion scolaire et sociale. Pour se faire, je peux travailler en individuel ou de façon collective auprès des enfants et ce selon leurs projets personnalisés. De plus, j’ai un rôle de soutien auprès des parents et de la fratrie.

Pouvez-vous nous donner un exemple d’une journée type ?

1ère prise en charge

J’interviens dans une école pour un enfant scolarisé en classe de CE1. Je le vois en séance individuelle pour travailler des notions difficiles et mettre en place des adaptations pour favoriser la compréhension de ces notions. Un échange avec l’A.E.S.H. et l’institutrice a lieu pour la mise en œuvre de ces adaptations.

2ème prise en charge

Retour au S.E.S.S.A.D. avec ce même jeune pour participer à un groupe d’habilités sociales avec deux autres enfants du S.E.S.S.A.D., que je co-anime avec une collègue.

3ème prise en charge

Sensibilisation à l’autisme avec la psychologue du service dans une classe de 6ème au Collège.

4ème prise en charge

Visite à domicile pour travailler le temps de douche, avec proposition d’un séquentiel, qui reprend de façon imagée les différentes étapes du temps de douche.

Comme le montre cet exemple de journée type, les interventions et les interlocuteurs du S.E.S.S.A.D. sont multiples. Je travaille avec les partenaires qui gravitent autour de l’enfant et en étroite collaboration avec les parents. Ces échanges permettent une cohérence dans l’accompagnement.

Que préférez-vous dans votre travail ?

Ce qui me plait dans mon métier est d’aller à la rencontre de l’Autre et créer un lien avec cette personne afin de pouvoir l’accompagner au mieux. Réfléchir ensemble sur ses faiblesses mais aussi sur ses compétences afin de mettre en place des objectifs dans le but de la faire évoluer au mieux dans sa vie de tous les jours.

J’aime la relation avec les jeunes, qu’ils m’acceptent dans leur vie quotidienne et qu’on puisse créer une relation de confiance dans le but de construire un projet de vie ensemble.

La vie professionnelle en S.E.S.S.A.D. est très enrichissante, nous ne sommes pas confrontés à une monotonie. Il y a toujours des rebondissements d’une journée à l’autre ! Le plus valorisant dans mon métier est de voir l’évolution d’un enfant au fil des mois ou des années, de le voir devenir une personne à part entière. La reconnaissance de la famille et du jeune est également très valorisante en tant que professionnel.


blankblank« En 2021, je me suis lancée un nouveau challenge, celui d’entreprendre une V.A.E. d’éducatrice spécialisée. Ma Direction m’a soutenue et encouragée dans cette démarche. »

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Virginie. J’ai 41 ans. Je travaille dans le social et le médico-social depuis 2006. Mon expérience et mes compétences se sont enrichies en exerçant dans différents établissements (domicile, maison de retraite, foyer de vie, MECS).

Pouvez-vous nous retracer votre parcours ?

J’ai obtenu mon diplôme d’A.M.P. en 2009 puis celui de monitrice-éducatrice en 2013.

Je suis salariée dans l’Association Marie-Hélène depuis septembre 2018. J’ai travaillé pendant 4 années (2018-2022) au Home Dominique auprès d’enfants et adolescents polyhandicapés sur le service d’externat.

En 2021, je me suis lancée un nouveau challenge, celui d’entreprendre une V.A.E. d’éducatrice spécialisée. Ma Direction m’a soutenue et encouragée dans cette démarche.

Quel est votre rôle au sein de l’I.M.E. ?

Aujourd’hui, mon rôle est d’accompagner des enfants et des adolescents atteints d’autisme, en respectant les valeurs de l’Association définies dans le projet d’établissement et de garantir le suivi du projet individualisé de l’enfant/adolescent.

Mon rôle est d’apporter aux enfants un cadre structurant par la mise en place d’une routine et de repères au quotidien et de travailler autour de :

  • La communication
  • Les temps d’hygiène et d’autonomie
  • La découverte et recherche sensorielle
  • Les repères et ritualisation
  • Les repas
  • La socialisation
  • Le bien-être, tout en favorisant le lien avec la famille pour une cohérence dans la prise en charge.

Quelles activités peut-on rencontrer dans un exemple de journée-type ?

Si vous le voulez bien, je vous présente une journée-type sur le groupe Neptune qui accueille 4 enfants de 9 ans à 14 ans.

Les enfants sont accueillis à 09 h 00. Les transports sont effectués par une société de taxis. La journée commence par des repères et des ritualisations comme l’installation journalière du support visuel et individuel (pictogrammes) de l’emploi du temps. Puis, un temps d’accueil avec les enfants autour d’un tableau (présence des enfants, du personnel, de la date et de la météo) et un temps d’échange autour de comptines à gestes suivi d’une collation. Après ce temps d’accueil et de rituel, les enfants effectuent un temps de travail individuel. Nous travaillons avec les enfants autour des prérequis à la communication (classeur PECS, imitation, praxie, attention conjointe, tour de rôle… ). Des activités en petits groupes sont proposées : peinture, jeux, puzzles…

L’intérêt majoritaire des enfants sur le groupe Neptune est de l’ordre sensoriel. Nous leur proposons donc différents espaces sensoriels permettant de répondre à leur besoin.

En fin de matinée, les enfants participent à la mise du couvert pour le repas, puis ils profitent d’un temps de récréation.

Le midi, nous travaillons avec les enfants sur la diversification alimentaire et sur l’initiation de l’interpellation verbale avec pour certain, l’appui du classeur PECS.

Des temps d’hygiène et d’autonomie sont travaillés sur les différents temps de la journée (lavage des mains, brossage des dents, toilettes, changes) afin de tendre vers une autonomie.

Tous les après-midis ont lieu les activités (randonnées, art-plastique, pâtisserie, médiathèque… ).

A cette journée-type viennent s’ajouter l’activité ferme, l’activité équitation, les temps scolaires avec l’enseignant, l’activité piscine, les séances de psychomotricité, les prises en charge avec la psychologue et des temps avec l’infirmière pour travailler sur la désensibilisation à la préparation de soins.

 Qu’aimez-vous dans votre travail ?

Accompagner, aider, organiser la vie quotidienne des enfants, préserver et développer leur autonomie par le biais d’activités socio-éducatives, contribuer à leur épanouissement personnel et à leur insertion en société.


blankblank« J’apprécie l’autonomie dans mon travail et la variété des tâches. J’aime la possibilité d’apporter des nouveautés dans la vie des
résidents (activités, sorties… ). »

Comment êtes-vous entrée au sein de l’Association ?

Anciennement auxiliaire de vie, je suis arrivée au Home Charlotte en 2017 afin d’effectuer des vacations. En 2020, l’Association Marie-Hélène m’a proposée d’effectuer une formation professionnelle afin d’obtenir la qualification d’accompagnant éducatif et social. Par la suite, j’ai été embauchée en C.D.I. en janvier 2023.

Quelles sont vos missions en tant qu’A.E.S. ?

  • Participer à l’accompagnement dans tous les gestes de la vie quotidienne de personnes en situation de handicap.
  • Elaborer des projets personnalisés et individualisés.
  • Maintenir le lien social avec les familles.
  • Veiller à maintenir les capacités des résidents.

Pouvez-vous résumer votre journée ?

Le matin : lever, toilette et repas (selon les habitudes de chacun), puis activités si possible. Repas du midi et change si besoin.

L’après-midi : sieste ou temps calme pour les résidents, suivi d’activités selon le planning. A 16 h 00 un goûter, puis vers 18 h 00 le temps de la mise en pyjama, du repas du soir. Les résidents sont couchés à partir de 19 h 15.

Qu’aimez-vous dans votre travail ?

  • Travailler en équipe.
  • Partager des moments de complicité avec les résidents lors des activités.

J’apprécie l’autonomie dans mon travail et la variété des tâches. J’aime la possibilité d’apporter des nouveautés dans la vie des résidents (activités, sorties… ).



blankblank« Ce qui me plait, c’est le contact avec les personnes accueillies, et le fait de faire plusieurs choses, comme électricité, plomberie, peinture… »

Qui êtes-vous ?

Je suis Philippe, agent technique au Home Dominique et au S.E.S.S.A.D Home Pascale à Evreux, depuis 14 ans au sein de l’Association Marie-Hélène.

Quel est votre rôle en tant qu’agent technique ?

Mon rôle consiste à veiller au bon fonctionnement des équipements du Home Dominique et du S.E.S.S.A.D, à la sécurité et aux produits d’hygiène. J’interviens dans tous les locaux, les 35 chambres de résidents, bureaux, infirmerie, les espaces verts, le bassin de balnéothérapie, les salles d’activités, la Snoëzelen, les véhicules…

Je fais aussi beaucoup de déplacements à l’extérieur pour aller chercher les médicaments, aller au laboratoire d’analyses ou à la déchetterie, livrer les thermoports pour tous les Homes d’Evreux. Il y a du port de charge pour les cartons de couches, les produits d’entretien, ranger les palettes, pour déménager meubles et lits d’une chambre à une autre.

Et vous travaillez seul ?

Nous sommes actuellement deux agents sur Evreux et chacun a son établissement. Il arrive que nous fassions tous les Homes quand l’un ou l’autre est absent.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Ce qui me plait, c’est le contact avec les personnes accueillies et le fait de faire plusieurs choses, comme électricité, plomberie, peinture, carrelage, maçonnerie, monter des meubles. L’entretien des espaces verts avec la variété des plantations me donne le plaisir de participer à la beauté du site.



blank